France24

10.09.16

A l’occasion d’un rassemblement des « frondeurs » du PS (réunis à La Rochelle), Jean-Philippe Moinet, fondateur de la Revue Civique et directeur conseil de l’institut Viavoice, analyse pour France 24 le rapport de force engagé entre la gauche de gouvernement (ancrée dans les réalités du pouvoir et qui n’a pas renoncé au projet de solidarité européenne) et « la gauche de rupture », qui se répartit explique-t-il en trois catégories : les frondeurs du PS, engagées dans la logique des primaires de la gauche socialiste ; JL Mélenchon, parti avec virulence dans une démarche présidentielle hors primaires ; et l’extrême gauche radicale, qui aura aussi son -ou ses – candidat(s). L’appel à l’unité du communiste Pierre Laurent est un vœu, dans ce contexte, très pieux.