Le Huffington Post 2017.svg

14.10.17

Les 4 autres poids-lourds pensent que l’avenir ne passe plus par le parti...

Drôle de compétition, pour le leadership LR: il y a la première compétition, officielle et ouverte, entre quatre candidats à la présidence du parti, Laurent Wauquiez faisant figure de grand favori, à deux mois de l'échéance en tout cas (on sait ce qu'il est advenu des favoris dans cette famille). Et il y a, en retrait de l'avant-scène, quatre poids lourds qui fourbissent leurs armes et bâtissent une stratégie: ils prédisent que l'avenir et le leadership de la "famille" LR se jouera en dehors du parti.

Laurent Wauquiez, lui, est persuadé non seulement que sa victoire sera aisée en décembre, que le corps électoral des militants encartés à LR n'aura pas d'autre choix crédible que de voter pour lui (aucun des trois autres candidats, à ses yeux, ne roulant dans sa catégorie) mais aussi qu'il aura une nette longueur d'avance en "prenant le parti", dans la course de fond qui ne fait que commencer, du côté d'une "droite décomplexée" qu'il veut incarner depuis l'échec de François Fillon à la présidentielle.

Retrouvez l'intégralité de l'article