logo

18.11.17

Emmanuel Macron a répondu avec le succès que l'on sait, au printemps dernier, à une demande qui s'est avérée importante et profonde: une demande de renouvellement de l'offre politique, qu'il s'agisse du profil du personnel politique, de sa démarche ou de ses propositions de réformes.
 
Cette demande est apparue beaucoup plus vaste que ce que les acteurs (et observateurs) politiques traditionnels avaient pu appréhender. Les radicalités, de gauche et de droite, surfaient sur une attente, qui était également présente, non seulement aux marges mais dans la vaste zone "centrale" de la vie politique, ce qui a sapé les bases (électorales) des partis de gouvernements précédents: cette sape a été particulièrement violente au PS, qui a été mis à terre; il a produit des effets puissants aussi, même s'ils ont été limités, au parti LR, qui était encore il y a un an le mouvement qui devait remporter la présidentielle et les législatives.

Retrouvez l'intégralité de l'article