logo

04.11.17

Comment Dupond-Moretti peut-il ainsi faire mine de ne plus voir les réalités?

Bien sûr, cela s'impose comme une évidence en toute démocratie, tout accusé a besoin d'un avocat, commis d'office s'il le faut. Cette procédure d'avocat "commis d'office" est d'ailleurs précisée en notre droit et c'est l'un des honneurs de notre République de le mettre parfois en pratique. Dans le cas du procès Merah, l'avocat Eric Dupond-Moretti était particulièrement volontaire, il y a même vu une cause formidable, "un honneur" a-t-il osé même proclamer sur France Inter, à des centaines de milliers d'auditeurs qui n'en ont pas cru leurs oreilles, abasourdis d'entendre que "l'honneur" pouvait être du côté de ceux qui défendent un associé du criminel terroriste, vous savez ce Merah qui a tiré une balle dans le dos et dans la tête d'une enfant, dans une école juive, après avoir abattu deux soldats musulmans.

L'honneur, Monsieur Dupont-Moretti, parlons-en quelques instants ...

Retrouvez l'interview de Jean-Philippe Moinet ici