Le Huffington Post 2017.svg

18.11.17

Les indicateurs quantitatifs sont devenus bien insuffisants ces temps-ci pour saisir les phénomènes d'opinion, pour en caractériser la singularité et les contours.

Et si la France n'était pas si "fragmentée" que cela? Et si les Français, sans verser dans l'illusion trompeuse de l'unité, percevaient différemment l'avenir, sans le lier à leur seul intérêt, personnel et catégoriel?

Les baromètres d'opinion se succèdent classiquement sur la perception du pouvoir politique, ses incarnations et ses décisions. Et de tous temps, depuis une trentaine d'années, une constante apparaît en surface: l'insatisfaction majoritaire des Français (hors la conjoncture des quelques moins qui suivent les présidentielles) vis-à-vis de ceux qui les gouvernent. Insatisfaction devenue structurelle donc, sur tout ce qui touche "les" politiques, avec quelques jugements variables, qui peuvent concerner les personnalités.

Retrouvez l'intégralité de l'article