Le carnet de Jean-Philippe Moinet

Débats

 logo

08.09.17

Après une campagne électorale difficile, la dernière apparition de Marine Le Pen devant les Français remonte à l'entre-deux tours, lors d'un débat que tous avaient qualifié de "désastreux". Au regard des récentes évolutions et de cet échec, à qui Marine Le Pen devait-elle s'adresser hier sur TF1 : les Français en général, les électeurs du Front National ou les cadres du Front National ?

Retrouvez l'intégralité de l'article

logo lcinew

31.08.17

Jean-Philippe Moinet était invité par LCI, dans le cadre de sa nouvelle émission « La République LCI », co-animée par Julien Arnaud et Roselyne Bachelot.

Réactions sur l'entretien du Président de la République Emmanuel Macron publié par Le Point et sur ces nombreuses déclarations. 

JPM Macron LCI

Retrouvez l'intégrale de son intervention ici

Huffpost

28.08.17

Symptôme? La semaine dernière un média évoquait, à gros titre, la rentrée ratée d'Emmanuel Macron... alors que la rentrée n'était pas faite! Ce dimanche, à lire des "Unes" de deux grands journaux (moins leurs pages intérieures...), on se croirait plongés en une obscure fin de règne, "cote d'alerte", "attention danger !"... Deux tiers d'opinions favorables au printemps, l'hôte de l'Elysée est descendu à un gros tiers, en fin de cet été. Crépuscule d'un Dieu nommé Jupiter?

Quand on voit la stabilité-efficacité-rationalité allemande (après 10 ans de Merkel, les Allemands en redemandent!), on peut s'interroger sur la versatilité (de surface d'ailleurs) française, la fébrilité de notre insatisfaction nationale en tout cas. Quand on demande aux Français s'ils sont satisfaits (des politiques au pouvoir), depuis plus de 20 ans, ils répondent vite, et structurellement, NON (entre 4 et 6 mois, selon les cas, après le court nirvâna de la présidentielle, lui même signe d'immaturité). Même quand aucune mesure majeure n'est entrée en application, ni même, dans le cas présent, décidée...

Retrouvez, ici, l'intégralité de l'article

Huffpost

20.04.17

Le pays va-t-il se réveiller, au lendemain du premier tour de la présidentielle, avec une énorme gueule de bois ? La question doit être largement posée car, comme l’a très justement titré Le Parisien : « lundi prochain, il sera trop tard » !...

Huffpost

14.01.17

Insaisissable, fluide, volatil, liquide... la mesure des "intentions" de vote donne le tournis, et des migraines, aux politologues, sondeurs, candidats, journalistes, analystes, citoyens eux-mêmes sans doute. Aux scrutins de 2016, les boussoles se sont affolées et il faut tenter d'en tirer les enseignements : Brexit, primaires de la droite, Trump... ce n'est plus le roulis de la navigation électorale qui donne le mal de mer, c'est une houle impressionnante avec des vagues hautes comme des montagnes russes...