02.01.2017

HuffingtonPostL'institut Viavoice et la rédaction d'Usbek et Rica ont cherché à tirer un premier bilan de la manière dont les Français perçoivent les réseaux sociaux, une dizaine d'années après leur développement. Ce qu'il en ressort? Un sentiment assez net de désenchantement. Comme si nous étions passés de la quintessence du rêve démocratique à son pire cauchemar. La promesse était trop belle? Les attentes trop fortes? Pas si simple...

Des Français schizophrènes concernant les réseaux sociaux

Commençons par le constat brut.

Lorsque nous avons décidé de lancer une enquête sur les perceptions des Français concernant plusieurs thématiques liées au numérique (la démocratie, la pédagogie, le business, ...) nous n'avions aucune idée des résultats que nous allions obtenir.

En effet, les échanges sont souvent vifs et caricaturaux entre technophiles béats et technophobes nostalgiques. Il peut donc sembler encore délicat de prendre du recul. Mais les Français se montrent dans leurs réponses à la fois lucides, tout en étant addicts. De vraies réponses de schizophrènes numériques !

Lire la suite de la tribune sur le Huffington Post