15.06.2017
 
HuffingtonPostQu'est-ce qu'une famille aujourd'hui ? Un doux foyer dans lequel règnent la bienveillance et l'amour, forever and ever? Un réseau d'entraide parmi d'autres ? Un simple groupement d'intérêts économiques au regard des prix de l'immobilier ? Une zone WiFi ?
A l'occasion des 50 ans de l'OCIRP (L'Organisme Commun des Institutions de Rente et de Prévoyance), l'institut Viavoice a réalisé une étude pour comprendre comment les Français perçoivent la famille en 2017.

 La question mérite d'être posée car plusieurs évolutions majeures sont apparues depuis un demi-siècle. A commencer par l'explosion du modèle traditionnel (une famille = un papa, une maman et leurs enfants) pour aller vers une multitude de configurations possibles (familles monoparentales, recomposées, homoparentales).

 Puis parallèlement, les évolutions démographiques. On vit plus vieux et en meilleure santé. Ce qui peut permettre d'entretenir des relations plus étroites avec ses jeunes grands parents, mais également de connaître ses arrières grands-parents.
 
Puis les nouvelles contraintes économiques. Un accès plus tardif au marché du travail. Les prix de l'immobilier qui flambent dans les grandes villes (qui sont aussi celles dans lesquelles se trouvent les principaux bassins d'emploi). Bref, des enfants qui cohabitent plus longtemps avec leurs parents.

Des évolutions de mentalités. Avec d'un côté, un père qui n'est plus cantonné au rôle de chasseur censé nourrir le foyer. Il peut désormais montrer ses sentiments et avoir un avis sur l'éducation des enfants. Il peut même se charger équitablement des tâches ménagères (là, nous sommes bien dans le déclaratif!) Et de l'autre, des femmes certes plus actives mais bien plus souvent tiraillées entre leur vie professionnelle et les contraintes du foyer. Cette fameuse charge mentale qui est bien plus rarement celle des hommes.

Lire la suite de l'article sur le site du Huffington Post

Voir l'infographie

Lire la synthèse des résultats