Le carnet de Mai Lam Nguyen Conan

L’arbre de mes identités multiples

arbredesidentitesIdentité, identités…Dans les formations sur l’interculturalité que nous concevons, nous commençons les sessions par un temps consacré à l’identité, aux identités. Un temps consacré à débusquer, démasquer, dédramatiser, dépolitiser les acceptions traditionnellement attachées à la notion d’’identité en France.

Grâce à un petit outil ludique appelé « l’arbre de mes identités multiples », nous permettons à chaque participant de se libérer du carcan identitaire dans lequel les relations sociales nous enferment, pour explorer toutes les facettes, tous les contours, tous les aspects qui nous constituent, nous construisent et nous amènent à entrer en relation avec l'autre, tout aussi complexe et multiple que soi. 

Se trouvent autant de différences de nous mêmes à nous-mêmes que de nous-mêmes à autrui (Montaigne)

L’image de l’arbre est enrichissante par plein d'aspects, car les ramifications sont multiples, et libre à chacun, de définir « son » arbre comme étant vivace, résistant, ou au contraire, saisonnier.

Certains participants d'ailleurs aiment bien l’idée qu’au printemps, les feuilles renaissent et viennent rhabiller une branche un peu assoupie pendant l’hiver.

Toute reproduction doit mentionner mon nom : Mai Lam Nguyen-Conan

 

(Cliquer sur le titre pour lire l'article en entier)

The Apprentice sur M6 - Un flop TV lié à une mauvaise adaptation à la culture d’entreprise française ?

TheApprentice

The Apprentice, show TV adapté du format américain éponyme qui a contribué à la notoriété de Donald Trump, a été diffusé pour la première fois le 9 septembre sur M6.

Bref rappel du concept : un chef d'entreprise français, Bruno Bonnel, souhaite recruter son futur Directeur du Développement et devra choisir parmi 14 candidats. Les candidats sont soumis à plusieurs épreuves et chaque semaine,  les deux moins performants seront remerciés et sortiront de la course. 

Une émission de télé-réalité tout ce qu'il y a de plus classique.

Mais cette émission fut un ratage complet : elle a attiré moins d'un million de spectateurs lors de la première diffusion, et encore moins à la deuxième, à tel point que les producteurs ont décidèrent de l’arrêter au lendemain de la deuxième diffusion...