PointsdeVente
07/11/2015
bio
1 Français sur 2 utilise du Bio. Mais quelles sont les catégories les plus utilisées et quels circuits performent le mieux pour l'achat du Bio en France ? Comment rendre les PDV Bio attractifs ? Les consommateurs du Bio est une cible très investie, car 93% sont également acheteurs du Bio. La dimension de l'environnement d'achat est clé. L'accent doit être mis sur les catégories alimentaires en priorité (92% d'acheteurs Bio concernés par l'achat de l'alimentation ou d'autres catégories qu'on ingère, de type compléments alimentaires). Mais l'offre non alimentaire a également beaucoup progressé et concerne aujourd'hui 74% d'acheteurs du Bio - les nouveaux entrants prennent de la vitesse (si les jouets Bio ne représentent que 3% des achats, le linge de maison, les articles de décoration Bio, les peintures ou cartouches d'encre Bio sont adoptés déjà par 5% d'acheteurs, alors que le textile & les vetements Bio dépassent 11%). C'est aux magasins de mettre en scène l'étendue de l'offre pour favoriser les pratiques responsables et continuer la pédagogie sur les bénéfices du Bio au-delà de l'alimentation, les cosmétiques et les produits ménagers Bio. 
 
 
En termes de circuits d'achat, les GMS sont massivement utilisées par les acheteurs du BIO, à 78% (et monte à 82% chez les femmes). Ce sont également les femmes qui sont deux fois plus nombreuses à utiliser le circuit des (para)pharmacies pour l'achat du BIO (32% des acheteuses du Bio vs 16% chez les Hommes acheteurs du Bio). Les chaines spécialistes du Bio est le circuit N°2 pour les deux publics. 

 

Quelles sont les attentes d'optimisation des Français vis-à-vis des lieux de vente des produits BIO ? Le top 3 est composé de "promotions" (jusqu'à 75% auprès des moins de 25 ans), la découverte et le test des "nouveautés" et l'optimisation des programmes de fidélité (les femmes y sont nettement plus sensibles que les hommes, 44% - 13 points de plus que chez les Hommes). La rencontre avec les producteurs est attendue surtout par les plus de 35 ans et plus par les Hommes. Les plus jeunes (moins de 25 ans) sont nettement plus en attente d'un renouvellement de l'offre.  L'aspect esthétique des magasins et des rayons ne semble pas être une priorité (retombe à 4% seulement des attentes dans la région de Sud-Ouest, mais se maintient autour de 17-22% dans d'autres régions).logo baro ViavoicePDVbis

BaroPDV 7dec2015 Bio

 

Télécharger en PDF cette édition du baromètre publiée dans "Points de Vente" le 7 décembre 2015

Par Irina TSHELNAKOVA, Responsable 'Activation Marketing'

(pour tout renseignement sur la publication : 01 40 54 13 75).