HEC Figaro FranceInter

07.03.16

Parité en entreprises : sous les efforts, des archaïsmes ? La parité progresse dans les entreprises, selon les cadres. Invités à se prononcer sur ce sujet, 76 % d'entre eux pensent que les efforts des entreprises pour améliorer la parité et l’accès des femmes à des postes à responsabilités sont « plus importants qu’il y a quelques années ». Pour autant, derrière cette évolution notable, se cache une large part de déception vis-à-vis des actions des entreprises en faveur de la parité

- A travers le sentiment d’une "part d’artifice" : seuls 38 % des cadres et 29 % des cadres femmes jugent ces mesures « sincères ». Une critique faisant écho au caractère obligatoire de certaines mesures, encouragées ou imposées par la loi : parité dans les conseils d’administration des grandes entreprises (loi Copé-Zimmermann de 2011), plans d’action relatifs à l’égalité professionnelle sous peine de pénalités (loi Vallaud-Belkacem de 2014), etc.
- Mais surtout, compte tenu du manque d'avancées notables en matière d'égalité salariale, considéré comme l'enjeu le plus important pour 61 % des cadres et surtout 73 % des cadres femmes. Un domaine pour lequel, malgré un certain nombre d’actions mises en place (et encouragées par la loi), les différences entre hommes et femmes au travail demeurent très importantes, y compris parmi les cadres.

Télécharger l'ensemble des résultats de l'étude