IdinvestFigaro

17.10.16

De manière très significative, les Français regrettent le manque de soutien à l’entrepreneuriat de la part des responsables politiques : seuls 15 % d'entre eux pensent que les candidats à l’élection présidentielle mettent suffisamment en avant, dans leurs programmes, des propositions permettant de développer l’entrepreneuriat et la création d’entreprise, contre 73 % affirmant l’inverse. Or cette réalité apparaît d’autant plus dommageable aux yeux des Français qu’ils sont pour une grande majorité d’entre eux convaincus de l’importance de la création d’entreprise pour l’économie française, notamment en matière de croissance (66 %) et d’emploi (64 %). Pour autant, l'opinion publique accorde davantage de crédit à deux candidats pour défendre l'entrepreneuriat et la création d'entreprise durant la campagne : - Alain Juppé, cité en tête par 37 % des Français ; ce score est d’autant plus remarquable qu’il dépasse largement celui de tous ses concurrents à la Primaire, notamment Nicolas Sarkozy (23 %) - Emmanuel Macron, en seconde position, est cité par 33 % des personnes interrogées.

L'intégralité de l'étude

La notice technique