HEC BFMB LExpress

26.04.17

A quelques jours d’un scrutin décisif pour l’avenir de la France, les cadres français montrent ainsi un regard totalement divergent sur les projets des candidats et leurs impacts sur l’activité des entreprises. Emmanuel Macron apparaît ainsi comme une figure particulièrement rassurante pour les cadres, avec 46 % d’entre eux qui pensent que son élection aurait un « impact positif » pour l’activité des entreprises, contre 19 % seulement qui anticipent un « impact négatif » et 31 % « ni l’un ni l’autre ». En revanche, les perspectives liées à une victoire de Marine Le Pen sont bien plus anxiogènes avec 74 % des cadres pour lesquels une victoire de Marine Le Pen le 7 mai aurait un impact négatif, contre à peine 8 % d’un avis contraire.

Voir l'ensemble de l'étude

La notice technique