HEC BFMB LExpress

24.05.17

Sans réel "état de grâce" sur le plan politique, Emmanuel Macron et le nouveau gouvernement pourraient bénéficier paradoxalement d'un "état de grâce économique" avec une amélioration concomitante de la croissance et de la confiance des entreprises comme des ménages . Cette hypothèse ressort en tout cas de manière très claire du dernier Baro Eco Viavoice - HEC - BFM Business - L'Express faisant état d'un optimisme inédit de la part des cadres français : - L’indice synthétique du moral des cadres n’avait pas atteint un tel niveau d’optimisme depuis 10 ans. À -9, il progresse ainsi largement en ce mois de mai (+12) et revient à un niveau inégalé depuis septembre 2007, peu après l’élection de Nicolas Sarkozy et quelques mois avant le début de la crise financière de 2008. - Les cadres sont également une large majorité (57 %)  à penser que l’élection d’Emmanuel Macron peut créer un « choc de confiance » encourageant les investissements, l’emploi ou la consommation. Enfin, 61 % d'entre eux pensent que le profil du nouveau Président est « un atout pour l’activité économique et l’attractivité de la France », à travers trois qualités majeures : des compétences économiques reconnues, la capacité à renouveler la vie politique, et enfin son réseau et son image au sein des milieux dirigeants et à l'international. Dans ce contexte, 69 % des cadres anticipent également un impact positif de son élection sur l’attractivité de la France auprès des investisseurs étrangers.

L'intégralité du Baro Eco Viavoice - HEC - BFM Business - L'Express de mai 2017

Sa notice technique