Manpower Les Echos start

16.06.17

Souvent représentée par un même ensemble homogène ayant valeur de concept (« génération Y ou Z », « digital natives », « Millennials »), la jeunesse au travail est en réalité plurielle. C'est l'enseignement majeur de cette étude Viavoice - ManpowerGroup réalisé en partenariat avec Les Echos Start, faisant apparaître quatre types de jeunesses au travail, avec des envies, des exigences, mais aussi des opportunités de carrière très distinctes. Des différences qui se structurent autour de deux axes majeurs : l’adaptation aux changements et aux mutations au sein du monde du travail, et le rapport à son entreprise et son employeur. Enfin, derrière ces divergences l'étude montre une jeunesse globalement volontaire, optimiste, mais aussi exigeante vis-à-vis du travail, et ce en dépit des difficultés rencontrées (chômage ou précarité) : Pour 55 % des 18-30 ans, le travail est davantage un épanouissement qu'une contrainte ; Une large majorité (69 %) souhaitent un métier avec des missions qui évoluent souvent ; En revanche les priorités évoluent, avec 79 % des jeunes qui déclarent avoir une conception du travail différente de leurs parents. Des priorités qui se retrouvent parmi les valeurs que les jeunes souhaitent valoriser au travail : la qualité (45%), l’écoute (43%) ou la reconnaissance (39 %) bien plus que l’autorité (4%), la fidélité (14 %) ou l’effort (20 %).

 L'intégralité de l'étude Viavoice réalisée pour Manpower Group, en partenariat avec Les Echos Start