logo ocirp

09.06.17

L’équilibre de la famille repose sur des activités routinières (des activités et des relations au quotidien) plus que sur des valeurs partagées (qui auraient finalement plus tendance à éloigner). Le cercle familial est réduit mais solide et qualifié d’important aux yeux des répondants : les relations au sein du cercle familial sont qualifiées de manière positive (relations de bienveillance, réconfort, solidarité et proximité). Les activités qui rapprochent sont finalement avant tout celles du quotidien : les activités courantes, l’art et la culture, l’aide quotidienne à d’autres membres de la famille. En revanche, il y a des sujets qui éloignent au sein du cercle familial : la politique et la religion, mais aussi certaines décisions ou certains événements de famille (gestion du patrimoine, 42 %, aide financière à d'autres membres, 31 %) qui viennent troubler le quotidien.

Retrouvez l'intégralité de l'étude 

A lire, l'article de La Croix sur la thématique de la famille