Logo CroissancePlus fB 2   logo hd

23.11.17

 
Sous l'existence d'une « jeunesse soucieuse »,
une pluralité d'atouts et d'opportunités vers le monde de l'entreprise
  
En termes de parcours de vie, ce moment-là est décisif. Entre le temps des études et la projection dans son propre avenir, souvent entre la fin des formations et la recherche d'un premier emploi, c'est au sens propre un moment de conversion à accomplir ; décisif pour chacun, et bien évidemment essentiel pour les entreprises qui vont accueillir ces nouvelles générations.

Comment ce moment là est-il vécu par les premiers intéressés, par les 16-20 ans, quel que soit leur statut d'activité ?
 

Une jeunesse soucieuse, un sentiment de distance
 
  • Les 16-20 ans sont soucieux en premier lieu parce qu'ils considèrent « le monde de l'entreprise » avec circonspection, l'identifiant prioritairement au « stress » (36 %) et à la « compétition » (35 %).
     
  • 64% d'entre eux s'estiment souvent assez éloignés du monde de l'entreprise 72% pensent qu'il est difficile de créer sa propre entreprise en France.
     
  • 90% des 16-20 ans souhaitent que l'école ou l'université préparent davantage les étudiants au monde de l'entreprise.
Une pluralité d'atouts et d'opportunités vers le monde de l'entreprise
 
  • Pour leur avenir, et de manière forte, les jeunes interrogés citent leur volonté d'être « salariés dans une entreprise » (41 %) mais également, sur un score pratiquement comparable (35 %) la volonté de « créer leur propre entreprise » ; les premiers privilégiant la « sécurité » (56 %), les seconds « l'indépendance » (46 %).
     
  • L'étude révèle la diversité des tremplins d'accès au monde de l'entreprise. Le diplôme n'est plus reconnu comme le sésame unique et universel, puisqu'il est cité en troisième position. Bien plus largement, le portefeuille des atouts compte les « stages en entreprise » (89 %), le « réseau » (79 %), les « parents » et la « famille » (74 %), « l'enseignement supérieur » (72 %).
 
Face à l'entreprise de demain, et en regard des mutations actuelles considérables qui s'annoncent, ce temps si important où la vie professionnelle est sérieusement envisagée laisse donc apparaître, loin des sirènes alarmistes, des chances réelles pour les jeunes. Loin d'être répudiée, l'idée d'entreprise est adoptée. Et celle de l'entrepreneuriat est prospère dans le contexte de la culture française. Bien sûr la conjoncture est souvent difficile, mais les opportunités sont là.